Écrits et ouvrages d’Élisée Reclus publiés en français

Pour la première fois, peut-être, est créée une bibliographie internationale, ou plutôt multilingue, car les ouvrages ne sont pas classés selon leur pays d’édition mais en fonction de la langue utilisée. Reclus a été traduit pour des peuples dont certains ne sont pas constitués en nation, par exemple le peuple breton. Inversement, à notre connaissance, les traductions de ses œuvres en yiddish n’ont jamais été publiées en Israël.

Notre souhait est que chacun puisse vérifier si tel ou tel ouvrage existe dans sa langue ; peut-être, dans le cas contraire, se sentira-t-il encouragé à le traduire. Cette bibliographie n’est pas exhaustive, ni complète et sans doute contient-elle encore un nombre respectable d’erreurs : nous remercions d’avance les lecteurs qui nous les signaleront.

La signalisation de chaque ouvrage est complétée par un renvoi à l’édition dans la langue originale, lorsque c’est le cas, et elle est suivie d’une indication des éditions successives de la même langue. L’édition française, qui est généralement la première, indique en outre les éventuelles traductions du livre. Enfin sont mentionnées les principales bibliothèques dans lesquelles l’ouvrage peut être consulté. Nous serons heureux d’y ajouter les références aux bibliothèques qui voudront bien se signaler à nous.

Sauf exception ne sont pas indiquées les rééditions sous forme d’articles dans les journaux libertaires ou autres. On consultera avec intérêt pour les journaux de langue française la thèse de René Bianco.


Travail réalisé par Ronald Creagh et Federico Ferretti

avec la gracieuse colloraboration de

Bert Altena, Heiner Becker, René Bianco, John P. Clark, Joël Cornuault, Marianne Enckell, Didier Giraud, Gérard Gonet-Boisson, Danièle Haas, Nancy Hallock, Julie Herrada, Pierre Labalme , Gaetano Manfredonia, Frank Mintz, Dr. Hugh M. Olmsted, John Patten, Antonio Pobo, Kees Rodenburg, Jorge E. Silva, Hélène Strub, Maurice Turpin et Peter Zegers.

Enfin, je tiens tout particulièrement à remercier M. le Professeur Daniel Savey, grand architecte de l’univers des internautes, qui a rendu ce travail accessible à ces esprits nomades, MM. Frédéric Sauveur et Gilles Pérez, pour leur patience intarissable.

Par ailleurs, nous sommes loin d’avoir pu consulter toutes les œuvres indiquées. Nous serons donc reconnaissants à tous ceux qui nous feraient connaître les erreurs ou omissions. On peut écrire directement à Federico Ferretti ou à Ronald Creagh.

Les articles de cette rubrique

0 | 5

0 | 5

Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.60