Elisée Reclus, le site

Accueil > Élisée Reclus (Français) > Etudes et commentaires > Federico FERRETTI, Philippe PELLETIER, “Jules Vallès et Élisée Reclus, (...)

Federico FERRETTI, Philippe PELLETIER, “Jules Vallès et Élisée Reclus, communalisme et anarchisme dans la révolution sociale”, Autour de Vallès, revue de lectures et d’études vallésiennes, 2016, pp. 67-96

vendredi 14 octobre 2016, par F.F.

Jules Vallès (1832-1885) et Élisée Reclus (1830-1905), déjà incontournables à leur époque, sont devenus deux figures de la mémoire sociale. Le nom du premier, qui baptise davantage de rues ou d’établissements scolaires, semble de nos jours certes plus connu en France que celui du second. Mais leur réputation reste importante dans leurs domaines respectifs, la littérature et la géographie. Appartenant à une même génération, évoluant à l’origine dans les mêmes milieux sociopolitiques et du même bord pendant la Commune de Paris, ils ne se sont pourtant pas fréquentés. Le journaliste écrivain Jules Vallès, qui côtoie souvent des anarchistes, n’est jamais loin du savant géographe Élisée Reclus, qui participe à la constitution de l’anarchisme après 1870, mais il ne le rejoint pas sur le plan politique ou simplement amical .
Cette « non-rencontre », a priori paradoxale vu les circonstances, révèle, au-delà de l’anecdote, la variété des trajectoires vécues par chacun à une période charnière où s’instaurent des choix politiques fondamentaux. Or ceux-ci restent d’actualité si l’on admet que la problématique de nos sociétés hyper industrielles fait écho à la première Révolution industrielle ayant vu naître le socialisme de Vallès et de Reclus. L’étude des textes et des archives de cette époque, des personnages qui ont côtoyé l’un et l’autre, et une mise en perspective avec la trajectoire ultérieure du socialisme autoritaire ou libertaire nous renseigne sur une phase essentielle du mouvement social.