PELLETIER Philippe, « Le progrès chez Élisée Reclus : histoire et actualité d’une approche », Colloque Penser l’écologie politique 2, Économie, changement social et dynamique des écosystèmes, Université Paris 7, 16-17 juin 2015
Article mis en ligne le 5 février 2016

par F.F.
logo imprimer

La critique du progrès est l’un des principaux topoi de l’écologisme, toutes tendances confondues ou presque. Si l’on se cantonne à la période contemporaine, on la retrouve chez de nombreux penseurs comme Ivan Illich ou Hans Jonas. On sait aussi, bien avant Daniel Boy, qu’elle caractérise depuis plusieurs décennies une partie croissante des sociétés industrialisées. Ainsi, au cours des années 1930, une majeure partie du personnalisme, notamment, s’attaque déjà au progrès.....


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • ER-Pg.pdf
  • 311.2 ko / PDF
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.60