FERRETTI, Federico.- « Charles Perron, le cartographe de la "juste représentation" du monde »
Visions Cartographiques – Le Monde Diplomatique, 5/2/2010
Article mis en ligne le 16 mars 2010

par R.C.
logo imprimer

Il y a cent ans mourait Charles-Eugène Perron (1837-1909), le principal dessinateur des cartes de la Nouvelle Géographie universelle (NGU) [1] d’Elisée Reclus. On sait par les rares études qui lui ont été consacrées [2] qu’il n’était pas qu’un simple exécutant : c’était aussi un intellectuel brillant, militant très investi dans la cause anarchiste, épris de justice et passionné par sa discipline. La géographie contemporaine a remis au goût du jour le concept de « justice spatiale » dont l’objet est de réduire, voire éliminer les discriminations sociales nées d’une injuste organisation spatiale des sociétés (partage inégal des richesses et des accès aux services fondamentaux), ce qui implique d’imaginer des politiques territoriales alternatives [3]. Les géographes « engagés » de la fin du XIXe siècle avaient déjà réfléchi à une approche semblable, notamment avec l’idée de « géographie sociale » (représentation du monde dans un idéal de justice).

Lire tout l’article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.60