DUPUY, Lionel. "De Jules Verne à Élisée Reclus. Aux origines de la géographie chez Jules Verne".
Article mis en ligne le 12 décembre 2007
dernière modification le 30 décembre 2008
logo imprimer
Visiter le site de cet auteur

Paru dans le Bulletin de la Société Jules Verne, N° 57 (1er trimestre 2006, pp. 25-28.

Jules Verne et Elisée Reclus sont deux personnages marquants du XIX° siècle. Le premier en Littérature, le second en Géographie. Deux personnages, une même époque, des influences réciproques. L’ironie du sort, si l’on peut parler ainsi, a fait mourir ces deux hommes en 1905. Nous avons célébré ainsi en 2005 le centenaire de leur mort. D’autre part, Jules Verne est né juste deux ans avant Elisée Reclus (1828 pour le premier, 1830 pour le second). Au delà de ces coïncidences et rapprochements, le modeste géographe que je suis ne peut s’empêcher de lire Elisée Reclus dans l’oeuvre de Jules Verne. Comment et pourquoi ? Car Jules Verne s’est incontestablement inspiré des travaux géographiques et historiques d’Elisée Reclus pour alimenter certaines parties de son oeuvre.

Le père de Jules Verne voulait que son fils lui succède. Ce dernier étudie alors le droit pour reprendre l’étude de son père et devenir avocat. Elisée Reclus étudie la théologie pour faire plaisir lui aussi à son père, afin de dévouer son existence au sacerdoce (son père était pasteur protestant). Pour autant, Jules Verne commence durant cette période l’écriture de textes qui préfigurent les futurs Voyages Extraordinaires ; quant à Elisée Reclus, passionné par les sciences géographiques, il se rend à Berlin pour suivre les cours de Karl Ritter (1779-1859), l’auteur de travaux sur le déterminisme en Géographie. Jules Verne et Elisée Reclus finiront par suivre leur voie, et non celle souhaitée par leurs parents. Deux destins, une même volonté.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.60